Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Blog

Flash info

Galerie d'images du Projet Beslan est de nouveau en ligne. Elle s'étoffera au fur à mesure de nouvelles photos et films. Si vous êtes en possessions des images qui ne figurent pas encore sur notre site, veuillez nous les envoyer. Nous le mettrons en ligne pour le plaisir de tous.

Galerie d'images du Projet Beslan

 
Affichage type blog de toutes les sections sans images
Communqué de presse attentat de Vladikavkaz - Soobchtchienie o tierraktie vo Vladikavkazie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
09-09-2010

Communqué de presse Текст на русском языке смотрите ниже.
9 septembre 2010

Aujourd'hui, vers 11h30, heure locale, une explosion provoquée par les voitures piégées a eu lieu à l'entrée du marché central de Vladikavkaz, la capitale de la République de l'Ossétie du Nord – Alania.
Cet acte barbare, comme plusieurs autres de ces derniers jours a encore une fois frappé les victimes innocentes. Nous condamnons avec la plus grande fermeté ces ignobles agissements des terroristes aveuglés par la haine.

Nous exprimons notre grande tristesse aux victimes et à leurs familles.

Nous pensons avec notre la plus grande émotion aux enfants de Beslan, qui à quelques jours du sixième anniversaire de la tragédie de leur école sont à nouveau confrontés à des images de violence et de terreur envers des victimes innocentes.

Nous appelons le gouvernement suisse, les organisations internationales, les entreprises, les banques et toutes les personnes de bonne volonté dans le monde à faire tout ce qui est possible pour luter contre le terrorisme sous toutes ces formes.

Une grande partie de ces actes peut être évitée avec la volonté et la coopération de tous.

Président de l'Association "Fidan" – Projet Beslan

Marek Mogilewicz

Dernière mise à jour : ( 09-09-2010 )
Lire la suite...
 
Cérémonie de commémoration du sixième anniversaire de la tragédie de Beslan à Paris. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
06-09-2010
À l'invitation du président de l'Association France Europe Beslan, Christian Maton, notre psychologue Larisa Dzebisova et notre président Marek Mogilewicz se sont rendus à Paris pour une cérémonie de commémoration des victimes de la tragédie de Beslan. Elle s'est tenue le 3 septembre 2010 dans les jardins de l'intendant de l'Hôtel National des Invalides à Paris.

Plusieurs dizaines de personnes, dont les employés de l'ambassade de Russie à Paris ainsi que les représentants des ministères français de l'Intérieur et de la Défense, sont venues honorer la mémoire des victimes du massacre de Beslan.

Président de l'association France-Europe-Beslan Christian Maton a déclaré :
"L'attentat terroriste perpétré lors de la rentrée des classes à Beslan est la prise d'otages la plus sanglante de l'histoire".

M. Maton a en outre proposé de proclamer le 3 septembre journée de la lutte contre le terrorisme et de la solidarité avec ses victimes.

Diverses personnalités ont pris la parole par la suite, dont le directeur général d'Association française des Victimes du Terrorisme, Monsieur Guillaume Denoix de Saint Marc. Il a exposé les divers aspects du terrorisme dans le monde et sa lutte contre ce phénomène, ainsi que pour les droits de victimes.

Marek Mogilewicz a pris la parole en insistant sur la nécessité de porter l'aide aux victimes de la tragédie de Beslan, aujourd'hui oubliés par les médias, mais dont les noms évoquent pour nous les visages des enfants innocents : Nino, Batraz, Elina, Sanieta, Tamila et tant d'autres.

Madame Larisa Dzebisova quant a elle a remercié tous ceux qui ont aidé les victimes de la tragédie. "Merci pour ce que vous nous donnez : l'espoir et le soutien. Nous avons un objectif commun - la paix et le bien-être de nos enfants", a-t-elle ajouté.

Après une sonnerie aux morts et le dépôt de fleurs au pied du mémorial "La Parole Portée aux Victimes du Terrorisme", les participants ont assisté à la partie artistique.
 
Sacha Pillois a présenté deux de ses chansons accompagné par son ensemble Dynamots.
Larisa Dzebisova et Marek Mogilewicz ont offert deux musiques ossètes et un ensemble de jeunes artistes de Saint-Pétersbourg a clôt la soirée.

Le rendez-vous a été donné pour l'année prochaine.

Quelques photos de la céréminie ici : http://www.mmci.ch/pbgalerie/serie.php?id_album=17&stat=ok  
Dernière mise à jour : ( 07-09-2010 )
 
Osetia – sokrovische nashej civilizacii Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
08-08-2009

Texte français dans l'article suivant .

Сегодня - день трагической годовщины. В ночь с 7 на 8 августа 2008 года, накануне открытия Олимпийских игр, являющихся символом Мира, грузинские силы внезапно напали на жителей Южной Осетии.

 

В течение нескольких дней осетинское население стало мишенью операции, кодовое имя которой было " Чистое поле ".

 

Страны, именующие себя «свободными и демократическими» остались абсолютно безучастны по отношению к этому варварскому акту, который невозможно обзначить иначе как, преступления против человечества.

 

Единственная страна, пришедшая на помощь осаждённым осетинам, была Россия.

 

Грузинские силы не стеснялись стрелять по домам, школам и другим гражданским объектам. Они стреляли по российским позициям, которые несли миротворческую миссию.

 

Средства информации, в своем подавляющем большинстве, довольствовались тем, что распространяли грузинскую пропаганду, тщательно разработанную с помощью ЦРУ администрацией Буша.

Без проверки фактов, без наименьшего колебания, как если бы опыт Ирака, и пресловутое "оружие массового поражения ", были всегда только далеким воспоминанием. У лжи длинная жизнь. Средства информации не любят признавать свое безразличие и наивность.

 

Кто сегодня вспоминает об оссуариях Timishoara, об оружии массового поражения в Ираке, о Панамском канале, о Сальваторе Альенде и многие другие ужасы Истории загримированные героическими боями во имя демократии.

Совсем напротив, ненависть против России была сильнее чем правда. Агрессоры стали выглядеть жертвами сил русского мира.

Давайте представим, что в другом уголке мира, например, в Африке, какая-нибудь  страна начнет стрелять из тяжелой артиллерии по позициям французскпредставителей, расквартированных там, чтобы " охранять французские интересы в Африке".

 

Можно было бы говорить почти о начале ядерной войны.

Но когда идет речь о народе Кавказа, забытом всеми, у него нет такого авторитета в мире.

 

Сегодня всё больше людей восстают против этой лжи. Многие специалисты по этому региону, многие, действительно информированные деятели, говорят о том, что я уже писал год назад.

 

Грузинское нападение было позорным актом. Лица, ответственные за это военное преступление должны быть переданы правосудию.

 

Запад должен еще раз раскаяться и помочь осетинскому народу в справедливом поиске свободы.

 

Благодаря героизму осетин и российской армии, агрессор был остановлен. Проблема остаётся острой и смертельные инциденты на осетинской границе не прекращаются.

 

21 августа 2008, на развалинах Цхинвала, столицы Южной Осетии, один из известнейших дирижёров, Валерий Гергиев дал незабываемый концерт.

 

Осетинский народа подарил миру много великих людей и много ценностей, которые ещё станут в будущем достоянием человечества.

 

Давайте не позволим воинственных агрессоров разрушать то, что является нашим общим благом. Мы нуждаемся в этом сокровище, чтобы украшать то, что мы называем Человечеством.

 

Меня не покидают мысли о детях, первых жертвах варварства людей.

 

Пусть лето 2009-го станет для них более радостным, чем лето прошлого года.

 

Марек Могилевич

Президент Ассоциации - Фидæн

Dernière mise à jour : ( 18-08-2009 )
 
Ossétie – le trésor de notre civilisation Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
07-08-2009
Aujourd'hui, c'est le jour d'un triste anniversaire. Dans la nuit du 7 au 8 août 2008, à la veille de l'ouverture de Jeux Olympiques, symbole de la Paix, les forces géorgiennes ont attaqué par surprise les habitants de l'Ossétie du Sud.

Pendant plusieurs jours la population ossète a été la cible de l'opération de "nettoyage ethnique", dont le nom de code était "le champ propre".

"Le Monde Libre et Démocratique" est resté totalement inactif face à cet acte barbare, que nous pouvons facilement qualifier de crime contre l'humanité.

Le seul pays qui est venu en aide aux Ossètes assiégés, était la Russie.

Les forces géorgiennes n'ont pas hésité de tirer sur les maisons, écoles et d'autres lieux où se trouvait la population civile. Ils ont tiré sur les forces russes qui étaient en mission de Paix.

Les médias, dans leur grande majorité, se sont contentés de diffuser la propagande géorgienne, scrupuleusement mise au point avec l'aide de la CIA de l'administration Bush.
Sans vérification de faits, sans la moindre hésitation, comme si l'exemple de l'Irak, et les fameuses "armes de destruction massive", n'étaient jamais qu'un lointain souvenir. Les mensonges ont la vie longue. Les médias n'aiment pas avouer leur ignorance et naïveté.

Qui se souvient aujourd'hui des charniers de Timishoara, des armes de destruction massive en Irak, de canal de Paname, de Salvatore Aliende et bien d'autres horreurs de l'Histoire maquillés en combats héroïques pour la démocratie.
Bien au contraire, la haine contre la Russie était plus forte que la raison. Les agresseurs sont devenus des victimes des forces de paix russes.
Imaginons un instant, dans un autre coin du monde, qu'un pays, par exemple d'Afrique, commence à tirer avec l'artillerie lourde sur les forces de paix française, stationnées là-bas pour "préserver les intérêts français en Afrique".

On pourrait presque songer à déclencher une guerre nucléaire.
Mais quant il s'agit d'un peuple du Caucase, oublié de tous, cela n'a pas le même poids pour les occidentaux.

Dernière mise à jour : ( 08-08-2009 )
Lire la suite...
 
Chkolniki iz Bieslana priehali utchitsia v Chvieitsariu Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
15-06-2009
Школьники из Беслана приехали учиться в Швейцарию
3 марта 2005

Группа из 20 школьников, переживших захват заложников в североосетинском Беслане, прилетела в среду в Швейцарию, чтобы в течение трех месяцев продолжать учебу в городе Ньон.

Проект стал результатом инициативы одного из преподавателей Профессиональной коммерческой школы Ньона Марека Могилевича, который нашел спонсоров для его реализации.

Узнав о трагедии в Беслане, Могилевич и его ученики решили организовать специальный проект для детей, учившихся в школе номер один. Они дали объявление в местной газете, на которое откликнулись швейцарцы, согласившиеся принять детей в свои семьи.

Эти семьи встречали в среду в аэропорту Женевы детей, а также сопровождающих их преподавателей и психолога.

"У меня была мечта, которая сегодня стала реальностью", - сказал Марек Могилевич, прилетевший вместе с детьми из Беслана.


Dernière mise à jour : ( 15-06-2009 )
Lire la suite...
 
Beslan... article trouvé sur un blog Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
03-06-2009

Cet article a été trouvé sur le Blog L ' I M P A S S E - T E M P S sur Blogger.
Nous ne connaissons pas son auteur.

Beslan...

 



... ou comment réapprendre à vivre après.


Il y a des moments de pure bonheur, comme suspendus dans le temps et qui nous font sentir plus humain. Le reportage de "Temps Présent" sur le séjour en Suisse des enfants de Beslan en fut un, sans aucun doute.

Marek Mogilewicz, artiste et enseignant à l'Ecole professionnelle commerciale de Nyon, a mis sur pied le projet de faire venir une vingtaine d'enfants de 10-12 ans, tristes rescapés de la tragédie de Beslan durant 3 mois en Suisse (mars-juin 2005), dans la région de Nyon. Chaque enfant a été accueilli par une famille de la région pour toute la durée de son séjour. Les enfants étaient accompagnés de leur institutrice - qui avait vécu la tragédie avec eux - et d'une psychologue. Ils avaient classe ensemble, en russe, et aussi de nombreuses activités ludiques (judo, foot, cirque, etc..) avec les enfants de la région. Objectif: permettre à ces enfants de mettre une distance salutaire avec leur souffrance, pendant un temps au moins et tenter de recréer une confiance avec les adultes, confiance mise à mal à cause des événements. Leur permettre une respiration différente, pour un temps au moins. Chaleur, amitié, présence familiale, des ingrédients porteurs d'une grande magie quand ils sont ainsi amenés, calmement, sur une période suffisamment longue. Et de voir au fil du temps les sourires et une certaine insouciance revenir chez ces enfants brisés provoque inévitablement un bouleversement, une émotion d'une rare intensité. Et les images sont alors des cadeaux du ciel, un formidable message de vie et d'optimisme pour tous, que l'on absorbe comme une véritable nourriture spirituelle.

L'émission* peut-être vue ou revue sur le site de la TSR.

*Un reportage d'Antoine Plantevin, Image : Jacques Mahrer Son : Raphaël Crohas Montage : Catherine Kala
Dernière mise à jour : ( 03-06-2009 )
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 Suivante > Fin >>

Résultats 11 - 20 sur 39