Menu Content/Inhalt
Accueil arrow Blog arrow Le poète ossète, Chamil Djikaev, sauvagement assassiné

Flash info

Bien que les victimes se trouvent de deux côtés, il est navrant et très tendancieux de montrer continuellement les Géorgiens. Les véritables victimes de l'agression sont des Ossètes du Sud.

Pour une information indépendante de la propagande des agresseurs Géorgiens, regardez sur notre site le récit bouleversant d'une mère ossètes, réfugiées avec ses deux enfants.

http://www.mmci.ch/projet_beslan


Je comprends qu'il est plus facile aujourd'hui pour les journalistes de se rendre à Tbilissi qu'en Ossétie du Sud, mais l'information doit être objective et non influencée par la propagande des agresseurs.


S'il est malheureux de savoir que peut-être environs 1000 Géorgiens se trouvent actuellement dans les hôpitaux, il est insupportable de savoir que suite à l'agression bestiale sur l'ordre du gouvernement géorgien, plus de 1600 personnes, pour la plupart des civils, sont mortes en Ossétie du Sud. Que pendant plusieurs jours il était impossible de porter secours aux milliers des blessés. Qu'en se retirons l'armée géorgienne a inondé les caves dans lesquelles se cachaient de bombardements les civiles innocents.


Il est incontestable que dans la nuit du 7-8 août 2008, vers 23h20, les forces géorgiennes ont commencé le bombardement massif de la capitale de l'Ossétie du Sud. Ils ont visé les maisons, les habitations de civils innocents. Pendant plusieurs nuits et jours ils ont anéanti toute la ville.


A cela il n y a pas eu de réaction d'indignation de la "communauté internationale", des médias, de la population des pays "libres et démocratiques", comme le mien ou comme les USA – ce superbe gendarme du monde qui sait seulement réagir quand ses propres intérêts sont en jeu.


Oui, la guerre dans le Caucase est un enjeu stratégique important ! Mais c'est surtout les Etats Unis et l'OTAN qui ont essayé, en se servant des Géorgiens, de prendre le pouvoir absolu sur cette région.


La Géorgie a été armée par les Etats-Unis, ce n'est pas moi qui l'affirme, mais les autorités américaines elles-mêmes. !


Le rôle de la Suisse est de rester neutre pendant les conflits armés. Soyons donc cohérents. Cessons de soutenir la propagande des agresseurs et leurs commanditeurs dans le Caucase !


 
Le poète ossète, Chamil Djikaev, sauvagement assassiné Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
02-06-2011

Communiqué de presse


Le poète ossète, Chamil Djikaev, a été sauvagement assassiné le 26 mai 2011, par plusieurs coups de couteau, puis décapité.


Le poète Chamil Djikaev
Le poète Chamil Djikaev

Selon toute vraisemblance cet acte odieux a été commis par un extrémiste musulman. Selon la télévision et la radio ossète, le principal meurtrier présumé a été tué lors de son arrestation. Le risque des autres actes terroristes a été trop grand. Il demeure toujours une inquiétude quant aux autres personnes impliquées dans cet acte barbare. Le poète Chamil Djikaev, très connu en Ossétie, a été également le doyen de la faculté de la philologie ossète à l'Université d'État de Vladikavkaz.


Il a reçu plusieurs menaces de mort, suite à la publication d'un poème dans lequel il a pris position à un évènement qu'il a eu lieu il y a trois ans au cimetière des victimes de la tragédie de Beslan. Selon les témoins de cet évènement, un groupe d'Ingouches et Tchétchènes  s’est arrêté devant le cimetière où reposent quelque 300 enfants tués lors de la tragique prise d'otages à l'école de Beslan en 2004. Les Ingouches et Tchétchènes ont uriné sur le mur du cimetière. Les ossètes présents sur les lieux ont réagi par des jets de pierres et une bagarre a éclaté. Les forces de l'ordre ont dû intervenir pour séparer les deux camps.


Chamil Djikaev a payé de sa vie par le fait de prendre position suite à cette profanation d'un lieu si douloureux dans les cœurs des Ossètes.


Nous sommes très affectés par la disparition de ce grand poète et pédagogue.


Notre incompréhension est d'autant plus grande, que les médias occidentaux passent totalement sous silence de tels actes. L'information est trop souvent dirigée contre la Fédération de la Russie et de façon quasi systématique occultée ou ignorée quand il s'agit du problème des extrémistes musulmans qui commettent des actes aussi odieux et graves contre la population civile des différentes républiques de la Fédération de Russie.


Nous attendons une égalité de traitement de l'information dans notre pays où la démocratie et l'accès à l'information sont des garants de nos libertés.


Marek Mogilewicz
Président de l'Association Fidan - Aide aux victimes de Beslan

Vous pouvez copier des extraits de ce site en citant la source et en vous référant au code de la propriété intellectuelle.

L'enterrement de Chamil Djigkaev. Le peuple ossète rend un dernier hommage à son poète
L'enterrement de Chamil Djikaev. Le peuple ossète rend un dernier hommage à son poète
Dernière mise à jour : ( 12-06-2011 )
 
< Précédent   Suivant >