Menu Content/Inhalt
Accueil arrow News arrow Dernières news arrow L'attentat terroriste de la gare de Volgograd, Fédération de Russie

Flash info

MOSCOU - Un agent des services spéciaux russes (FSB) a été tué vendredi dans une attaque en Ingouchie ainsi que deux policiers et au moins deux rebelles lors d'une opération spéciale au Daguestan, deux régions russes frontalières de la Tchétchénie, a rapporté l'agence Interfax.

L'agent du FSB (Service fédéral de sécurité, ex-KGB) a été tué et deux de ses collègues blessés sous le feu d'attaquants près de la mosquée du village d'Ekajevo dans la région de Nazran, principale ville d'Ingouchie, a précisé l'agence citant la commission d'enquête du parquet.

Les deux blessés ont été hospitalisés, dont l'un dans un état très grave, a ajouté Svetlana Gorbakova, adjointe au chef de la commission d'enquête du parquet d'Ingouchie.

Vers 11H30 (08H30 GMT), des inconnus ont tiré depuis une voiture sur le véhicule où se trouvaient les agents du FSB et ont pris la fuite, a précisé le service de presse du ministère de l'Intérieur d'Ingouchie, selon Interfax.

Par ailleurs, deux policiers ont été tués et trois blessés lors d'une opération de "neutralisation de combattants" au Daguestan entre les villages de Manas-Aoul et Agatchkala (centre), a indiqué Mark Toltchinski, porte-parole de la police daguestanaise cité par Interfax.

Deux rebelles ont été également tués lors de cette opération, selon M. Toltchinski, six, selon la branche locale du FSB.

Des attentats visant des militaires et des policiers se produisent régulièrement dans le Caucase, où les affrontements entre forces de l'ordre et rebelles sont fréquents.

(©AFP / 14 mars 2008 14h54)

 
L'attentat terroriste de la gare de Volgograd, Fédération de Russie Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Marek Mogilewicz   
29-12-2013
L'attentat terroriste de la gare de Volgograd, Fédération de Russie
 

Au moins 16 personnes ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées dimanche lorsqu'une femme s'est fait exploser dans une gare de Volgograd.

Nous condamnons cet acte abominable et réitérons notre appel à tous les peuples du monde de le faire aussi auprès de toutes les autorités de tous les pays. Aucune cause, même la plus juste, ne peut justifier le terrorisme. Les victimes innocentes payent le prix de jeux politiques des ceux qui veulent le pouvoir.

Nous exprimons notre profonde émotion pour les blessés, et prions d'accepter nos sincères condoléances aux familles de victimes, et aux autorités russes.

Marek Mogilewicz

Président de l'association pour le droit humanitaire Fidan

Initiateur du Projet Beslan

 
Dernière mise à jour : ( 29-12-2013 )
 
Suivant >